GBS SERVICES·Négociations en cours

Accord accompagnement de fin de carrière

Les votes de la sections sont tombés, la CFDT sera signataire de l’accord d’accompagnement de la fin de carrière.

L’accord est certes timide mais comme nous l’ont dit nos élu(e)s et nos adhérent(e)s, c’est un début et c’est mieux que rien.
Nous avons passé deux jours sur Nanterre et c’est aussi ce que nous ont remonté de nombreux salarié(e)s. Il vaut mieux prendre un peu et faire un avenant plus tard pour avoir encore mieux que ne rien avoir au risque que la direction ne remette plus sur la table ses propositions.

Certains nous trouverons peut être trop enclin à signer mais nous savons rester ferme pour les sujets essentiels et notre non signature de l’accord mutuelle en est un excellent exemple.
Nous ne voulions pas tomber dans le travers électoralistes de dire non pour des questions d’image.
Pour rappel, les propositions définitives de la direction sont :
Formation de préparation à la retraite (notamment pour aider aux formalités administratives mais aussi d’autre formation spécialisées)
– Mise en place d’une « prime tutorat » de 200€. Chaque salarié(e)s ayant signifié son départ à la retraite peut devenir tuteur afin de partager ses connaissance et ceux sur 20% de son temps de travail. Il peut donc former son remplaçant par exemple sur ce modèle. Il sera accompagné par la direction pour la mise en place de l’action de tutorat.
– Mise en place d’une « prime de tutorat inversé ». Elle est un peu complexe à expliqué mais elle représente l’inverse de la prime tutorat 😉. Toute personne en fin de carrière (à partir de 55 ans) pourra être « tutoré » par un de ses collègues volontaires (sur un temps de 2 heures pas mois maximum) et celui-ci se verra attribuer une prime de 200€. Nous pouvons imaginer une formation sur les outils informatique, web etc.
– L’obtention d’un 3ème jour de télétravail pour tout salarié(e)s ayant signifié son départ en retraite. Ce 3ème jour de télétravail sera accordé de plein droit (le management ne pourra pas s’y opposer).
Déplafonnement du CET à partir de 55 ans (plafonné à 130 avant 55 ans).
Temps réduit financé par le CET. Tout salarié(e)s ayant signifié son départ en retraite peut à sa demande réduire son temps de travail en posant 2 jours de CET par semaine. Pour chaque jour posé, la direction abonde de 50% (une demi-journée). Donc pour 2 jours posé par semaine vous bénéficié d’un jour de CET supplémentaire.

Nous reviendrons très vite vers vous pour vous dire si l’accord sera ou non mis en place. A ce jour, deux syndicats ont annoncé ne pas signer sans modification et un syndicat ne s’est pas prononcé.

A très bientôt et merci aux salarié(e)s du Tivoli pour leur accueil et les échanges de qualité 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s